// 12 La création et l'administration militaire de Saint Cloud, les colons de Saint Louis //


Nous allons nous intéresser à la naissance de la 1° des colonies agricoles crées en Algérie au lieu dit Gdyel en arabe, et qui va devenir Saint Cloud. Elle est située dans le territoire mixte de la province d'Oran, et donc dirigée par l'autorité militaire. D'octobre 1848 à janvier 1853, trois capitaines successifs vont administrer la colonie naissante.

Leur hiérarchie directe se compose d'un colonel ou d'un général de brigade, commandant la subdivision d'Oran et d'un général de division commandant la Province. Ce dernier n'est autre que l'omniprésent Jean Jacques Amable Pélissier, qui va être un peu plus tard l'un des héros de la guerre de Crimée, en enlevant la butte de Malakoff, épisode décisif de la prise de Sébastopol. Il deviendra ensuite Gouverneur Général en Algérie et mourra en fonction à Alger en 1861.

L'histoire qui commence à l'arrivée du convoi le 26 Octobre 1848, se poursuit sous le ministère des capitaines Pascal Eugène Chaplain, Jean François Xavier Bonzon et Jean Malafaye, trois hommes au caractère très différent. A la suite de cette période d'administration militaire de plus de 3 ans, les colonies agricoles d'Algérie qui devaient être rendues au service civil un an après l'arrivée des colons, seront enfin jugées aptes à être administrées comme des communes de plein exercice .

Il m'a été difficile de choisir une méthode de narration pour cet épisode racontant par le menu la progression des 3 villages depuis leur implantation ex nihilo, vers une situation qui commence à s'améliorer lorsqu'ils sont remis au commissaire civil d'Arzew. J'ai choisi de raconter chronologiquement les faits intervenus sous chaque administrateur sauf pour quelques grands chapitres qui comme l'éducation publique par exemple, font la synthèse des évènements correspondants. Une rubrique contient toute la correspondance nominative des colons avec leur entourage familial ou avec les autorités diverses, que j'ai pu trouver dans les divers dossiers du CAOM relatifs à Saint Cloud, Kléber ou Mefessour. Nous verrons successivement

> L'administration par le capitaine Chaplain:
la genèse du village, la déception des colons à leur arrivée, les zones à coloniser, les plans de village, les maisons et la vie des colons, l'organisation des travaux, le dernier trimestre de 1848, la correspondance de Chaplain, l'hiver de 1848-1849, le printemps de 1849, la lassitude et la démission de Chaplain, l'été de 1849, le départ de Chaplain

> L'administration par le capitaine Bonzon:
l'arrivée de Bonzon, la répartition des rôles avec le Génie, le retour des colons en France, l'automne de 1849 et le choléra, les défrichements, les tracas de Bonzon, l'hiver et 1849-1850 et les évictions, l'affaire Poindrel, les fourrages, le logement des officiers, la sélection des outils, un tour de cochon, l'été de 1850, les transports Campillo, les bals, les agitateurs, le docteur Bossard, les inventaires de magasins, le relâchement de la surveillance des travaux, l'automne et l'hiver de 1850, bouchers et boulangers, l'été de 1851 et le choléra, comportements héroïques et lamentables, l'affaire Fournier-Hernandez, les revenus communaux, l'automne de 1851, la dotation territoriale des villages, le départ de Bonzon, le cimetière de Kléber

> L'administration par le capitaine Malafaye:
l'arrivée du nouveau directeur, les évictions, le départ du 12° léger du village, les candidats à la municipalité, l'installation de Bossard, le régime communal transitoire, la gestion du village, cabarets et messes, les besoins du service médical, le rétablissement de l'Empire, l'éviction des femmes de mauvaise vie, l'amnistie de 1852, les conditions de départ de Malafaye, la reprise des tournées d'inspection, les bandes de chasseurs, conclusion

>> naissance de la colonie agricole de Saint Louis
A la demande d'une amie internaute, je me suis intéressé ensuite à cette colonie proche de celle de Saint Cloud, depuis la constitution du 7° convoi de colons qui va la créer, jusqu'à sa remise par les militaires au commissaire civil d'Arzew en 1852. Cette colonie a été formée par peuplement de 4 villages constitués à partir de groupes de colons formés par le capitaine directeur Milliroux, et transférés successivement, depuis leur logement provisoire à Oran, à partir du 28 décembre 1848, d'abord vers les lieux dits Bou Fatis, puis Assi Bou Nif, Sidi Ali et enfin Brea.